lundi, 26 mars 2018 18:18

Santé : Le SYNPHOT durcit le ton, les femmes enceintent aussi protestent.

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les femmes qui ont manifesté ramenées dans l'enceinte du CHU Les femmes qui ont manifesté ramenées dans l'enceinte du CHU Alomé

Une nouvelle cessation de travail a été de nouveau lancé lundi dans le secteur de la santé.

Du 26 au 30 mars, les services de santé vont une fois encore tourné au ralenti. Et pour cause, le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) a lancé une nouvelle grève de cinq jours à compter de ce lundi. Il sera juste offert aux patients un service minimum pendant la période de grève. Le SYNPHOT réclame de meilleures conditions de travail pour les professionnels de la santé.

Dans la matinée de lundi, pour réclamer leurs soins, des femmes enceintes patientes du CHU Tokoin, ont manifesté leur colère en bloquant pendant près d’une demi-heure un tronçon du boulevard du 30 août.

Lu 188 fois

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.