A l’issue des deux phases du séminaire gouvernemental tenu les 16, 17 et 18 mai 2017 à Lomé, les experts de l’UNDESA, du PNUD et la partie togolaise, ont présenté ce 19 mai 2017 au Premier ministre, Komi Selom KLASSOU, les conclusions des échanges des trois jours entre les ministres, les secrétaires généraux, les directeurs de cabinet et autres hauts fonctionnaires de l’Etat ainsi que les organisations de la société civile et du secteur privé.

primature

Organisé par le gouvernement togolais, avec l’appui technique du département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (UNDESA) chargé du développement des capacités, le séminaire gouvernemental avait pour thème : « Transformer la gouvernance et l’administration publique au Togo pour la mise en œuvre de l’agenda 2030 pour le développement durable ».

Selon M. John Mary Kauzya de l’UNDESA, il est à retenir de ces travaux « l’engagement des autorités du Togo de développer et de transformer le pays, en incluant tout le peuple, notamment les secteurs public et privé ainsi que la société civile dans ce processus afin que le pays se développe soi-même. Car la tâche de développement d’un pays n’incombe pas aux seules autorités politiques ».

L’expert de l’UNDESA a précisé que leur rôle est de faciliter le processus et d’examiner les défis et les problèmes auxquels le pays fait face afin d’accompagner les autorités du gouvernement, le secteur public, privé et la société civile à trouver eux-mêmes les solutions ; « car les problèmes sont togolais et les solutions ne peuvent être trouvées que par le peuple togolais ».

Au nom de ses collègues, M. John Mary Kauzya s’est félicité qu’il y ait un consensus de tous les participants qui se résume par le nécessaire besoin de transformer le peuple togolais sur les plans de développement économique, social et environnemental. Il préconise à cet effet que le leadership lui-même soit transformé depuis le gouvernement central jusqu’à la base de la société parce que, au-delà du parlement et du gouvernement, toutes les couches de la société doivent s’engager à travailler ensemble pour développer le pays.

Par ailleurs, M. Kauzya a insisté sur le fait que, maintenant qu’on parle de « développement intégré », l’engagement soit pris de revoir les plans et les priorités du pays à tous les niveaux afin d’y intégrer les Objectifs de Développement Durable (ODD).

Pour le Premier ministre Komi Selom Klassou, « ce séminaire gouvernemental ne sera pas une réunion de plus ». Les enseignements seront tirés et les grands axes seront retenus dans une feuille de route puis traduits en plan d’actions.

Cellule comm. Primature