La BID appuie l’enseignement supérieur au Togo en Sciences et en Ingénierie pour un montant de 9,09 millions d’euros soit environ 5,9 milliards de f CFA.
 
BID
Le Ministre de l’Economie et des finances, YAYA Sani, a signé ce 18 mai 2017 à Djeddah, en Arabie Saoudite, l’accord de financement avec la Banque Islamique de Développement (BID), en marge de la 42ème réunion  annuelle de cette institution.

Cet accord rentre dans le cadre du projet d’appui à l’enseignement supérieur, en sciences et en ingénierie, et sera exécuté au niveau des deux universités publiques du Togo, à savoir l’université de Lomé et l’université de Kara.

Ledit projet a plusieurs composantes notamment la mise à niveau de l’infrastructure physique institutionnelle ; l’amélioration de la compétitivité et la pertinence dans l’enseignement supérieur, puis l’appui à la gestion du projet.

La première composante financera la mise à niveau de 16 laboratoires pédagogiques, y compris la réhabilitation de l’extension des travaux dans les universités ; la construction et équipement du laboratoire central de recherche, qui abritera des fonctions de recherche et d’enseignement en chimie environnementale et autres ; l’acquisition des équipements scientifiques ; l’acquisition de mobilier, etc.

La seconde s’intéressera au développement du personnel notamment le financement des programmes de formation ; fournira des subventions de recherche-développement afin de renforcer la capacité des universités et du personnel de recherche ; examinera les programmes d’enseignement en sciences et en ingénierie dans le cadre du système LMD en cours, tout en finançant le développement, la modernisation et l’adoption des programmes d’enseignement et de matériels en sciences et en ingénierie…

Enfin, la troisième composante consistera en un appui à la gestion du projet, à un atelier de démarrage et d’examen de mi-parcours et autres.