Agriculture

Renforcement de la filière de soja au Togo : 2 ans après!

Renforcement de la filière de soja au Togo : 2 ans après!

26 janvier 2017
La filière soja a été identifiée par le gouvernement comme meilleure opportunités en termes de revenus par les acteurs de la chaine de valeur et un fort potentiel à l’exportation…
L’ère de l’agro-industrie : Une usine de soja et d’arachide s’implante à Kparatao

L’ère de l’agro-industrie : Une usine de soja et d’arachide s’implante à Kparatao

23 janvier 2017
L’agriculture togolaise occupe 70% de la population et contribue à 40% du PIB mais souffre de problèmes de transformation de ses produits de base.
La foire du Soja s’ouvre à Kara

La foire du Soja s’ouvre à Kara

9 décembre 2016
Le secteur agricole togolais qui tend à devenir le moteur du développement économique emploie 40,7% de la population active dont 25.000 dans la filière du Soja.
36e journée mondiale de l’alimentation (JMA) et 20e opération TELEFOOD

36e journée mondiale de l’alimentation (JMA) et 20e opération TELEFOOD

25 octobre 2016
Adapter l’agriculture et l’alimentation au changement climatique pour une génération faim zéro a l’horizon 2030. L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO)  a célébré ce 25 octobre 2016…
Les acteurs de la filière Soja se forment

Les acteurs de la filière Soja se forment

19 octobre 2016
Le ministère du commerce, ce l’industrie, de la promotion du secteur privé et du tourisme avec l’appui financier du Secrétariat de Mise en Œuvre du Cadre Intégré Renforcé (SMOCIR) organise…

Les Polluants organiques persistants (POP) recouvrent un ensemble de substances chimiques qui possèdent quatre propriétés que la convention de Stockholm a explicité en 2001. Ils sont persistants, bioaccumulables, toxiques et mobiles.

Panneau

 

Persistants dans les milieux, les POP suscitent des inquiétudes liées notamment aux questions de la contamination chronique à faibles doses et à leur rôle de perturbateurs endocriniens. Chez l’animal, on observe qu’ils sont responsables d’une grande variété d’effets. Chez l’homme, on considère, en général, que ce sont des cancérogènes « promoteurs », c’est-à-dire qu’ils favorisent la multiplication cellulaire, plutôt que d’agir sur la première étape, en l’initiant.

Selon un rapport du Plan national de mise en œuvre de la convention de Stockholm sur les POPs publié le 20 avril, le Togo enregistre plus de 100 tonnes de pesticides périmées.

Selon le coordonnateur du projet POPs, M. Casmir N’ladon NADJO, depuis 2006 le Togo a entamé le processus d’élimination des POPs sur la base de la convention de Stockholm. Mais à partir de 2009 les nouveaux polluants  provenant des ordinateurs, des mousses des voitures…, ont fait leur entrée sur le marché togolais. D’où la raison pour le Togo d’actualiser son Plan national de mise en œuvre de la convention de Stockholm sur les Polluants Organiques Persistants.

Les différentes actions identifiées dans ce rapport sont : l’achèvement des inventaires partiels réalisés ; l’élimination des stocks recensés et la gestion des sites contaminés ; le renforcement des capacités juridiques, institutionnelles, matérielles et financières ; et la promotion de la participation du public qui constitue une impérieuse nécessité.

Le rapport en voie d’adoption va constituer pour le Togo, une stratégie efficace d’élimination et de gestion des POPs et permet la planification de développement en prenant en compte les conclusions du document.

Persistants, ils se dégradent lentement : de quelques années à des siècles, pour certains. S’accumulant au fil du temps dans les êtres vivants, notamment dans leurs graisses et dans la chaine alimentaire, ces substances sont susceptibles de provoquer des effets nocifs.