« La première session de l’année 2017 entamée sera studieuse et meublée par l’examen de plusieurs projets de loi très importants », a indiqué Dramani Dama le président de l’Assemblée nationale dans son discours d’ouverture ce mardi de la Première session parlementaire.

parlement

 

C’était en présence des membres du gouvernement, des autorités politiques, diplomatiques, traditionnelles, et des représentants de neuf (9) délégations parlementaires des pays étrangers ( RDC , NIGERA, NIGER, GUINEE BISSAU, MALI, BURFINA-FASO , GUINEE, GHANA, ALLEMANGNE ).

Pour le Président de l’Assemblée nationale, le Togo traverse une période de paix sociale et sécuritaire que tout le peuple togolais doit préserver et entretenir ce qui s’explique par les vagues de personnalités qui font le tour chaque semaine.

Dama Dramani a saisi également l’occasion d’exhorter et rappeler aux leaders politiques le devoir d’accompagner la paix pour le bonheur du peuple dans un esprit citoyen et républicain, ceci passe par leur soutien indéfectible aux processus de réparations aux victimes des violences politiques au Togo à la période de 1958 à 2005 entamées par le Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN). « Le Togo est un bien commun à nous tous et pour notre postérité, ce que nous aurons voulu et fait, ensemble, maintenant dans l’amour, l’unité et la fraternité des valeurs nobles qui transcendent les positions égoïstes et partisanes », a-t-il laissé entendre.

Enfin, le président du parlement à inviter les honorables députés à préserver le climat de compréhension et de respect mutuel malgré les divergences de point de vue qui surgissent au cours des délibérations sur des sujets spécifiques.

Conformément à l’article 55 de la Constitution, de la première session s’ouvre de l’année s’ouvre le 1er mardi de l’année.

Les députés devraient examiner plusieurs textes relatifs à la création des communes, au transfert de compétences aux collectivités territoriales et à l’intercommunalité.